Christelle Dabos, écrire pour se soigner

Christelle Dabos, écrire pour se soigner

Invitée pour la 34e édition du festival, Christelle Dabos, figure de la littérature jeunesse, n’est finalement pas présente. 

L’autrice, révélée il y a 8 ans, est déjà l’un des piliers de la littérature pour jeunes adultes en France. Sa tétralogie La Passe­miroir, a été vendue à plusieurs centaines de milliers d’exemplaires. L’histoire fantastique met en scène Ophélie, une jeune femme très maladroite, capable de traverser les miroirs et de lire le passé des objets. Mariée à contre-coeur à Thorn, un glacial bureaucrate, elle va graviter dans un monde bourgeois, loin de l’accepter. Lutte des classes, rapport à la croyance, relation aux autres et à l’environnement ou encore féminisme, son oeuvre foisonne de sujets on ne peut plus sérieux traités avec une grande finesse didactique. 

Née en 1980, Christelle Dabos est originaire de Nice. En 2007, atteinte d’un cancer de la mâchoire, elle commence à écrire lors de sa convalescence. C’est sur le forum Plume d’argent que ses premiers écrits sont publiés : des fanfictions sur Severus Rogue, professeur dans l’école d’Harry Potter. Ses camarades de Plume d’argent vont la pousser à proposer son manuscrit au premier concours Roman jeunesse Gallimard-RTL-­Télérama. Ce concours, brillamment remporté va lui permettre d’être publiée chez Gallimard jeunesse et de lancer sa carrière. 

Clara BESNARD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.