Quoi retenir du débat avec Edgar Morin, Vandana Shiva et Cyril Dion

Quoi retenir du débat avec Edgar Morin, Vandana Shiva et Cyril Dion par IUT journalisme de Cannes 8 octobre 2017

Ce matin, la salle Léo-Lagrange a accueilli trois grandes figures humanistes et écologiques. Le réalisateur césarisé du documentaire Demain Cyril Dion a partagé la scène avec le penseur de la complexité Edgar Morin et l’éco-féministe et militante indienne Vandana Shiva. La discussion tournait autour de la thématique « La paix, une utopie indispensable ». Les intervenants ont abordé les solutions pour faire face à un monde en crise. Retour sur les phrases qui ont marqué le débat.

« Il y a des guerres contre l’humanité et Monsanto est investi dans chacune d’entre elles » - Vandana Shiva, (faisant référence à l’entreprise biologique américaine spécialisée dans les biotechnologies agricoles)

« Il y a beaucoup de chemins pour arriver à la paix, ce n’est pas un luxe » - Vandana Shiva

« Aujourd’hui nous sommes dans une guerre de civilisations, de religions.. » - Edgar Morin

« Quand on extrait toutes les richesses des fermiers, partout dans le monde, on crée un trou sans fond, un vide.  » - Vandana Shiva

« Notre problématique c’est l’intelligence collective, la capacité à faire ensemble » - Cyril Dion

« Tous les produits chimiques issus de l’agriculture proviennent de la guerre, ils ont été créés pour tuer et empoisonner, il existe aujourd’hui d’autres choses qui ne tuent rien du tout et qui sont bénéfiques à tous » - Vandana Shiva

« Ce qu’on ne veut pas c’est être esclave des multinationales dans notre cuisine » - Vandana Shiva

« Il ne faut pas espérer que la paix nous tombe du ciel, il faut que dès notre plus jeune âge, on fasse l’expérience de la paix » - Cyril Dion

« Rien que cette semaine, 35 fermiers se sont suicidés » - Vandana Shiva sur les agriculteurs indiens, incapables de suivre le rythme qu’impose les lobbys.

« Toutes ces choses dont je parle ne sont jamais enseignées dans les études primaires ou secondaires, Il faut une réforme de l’esprit » - Edgar Morin à propos de la paix

Roberto Garçon
Célia Maciolek

Portfolio