Audrey Garnier, une artiste très « nature »

Audrey Garnier, une artiste très « nature » par Thibault CORDIER 2 octobre 2015

L’illustratrice Audrey Garnier fait partie du jury « du prix des Pitchouns » remis le vendredi 2 octobre à 11 heures.

Un regard, un sourire, une passion. Trois mots qui définissent parfaitement Audrey Garnier, illustratrice pour enfants. Baignée des terres de Grasse, c’est une femme naturelle que nous avons rencontré. Une artiste habituée à l’ambiance du festival du livre depuis des années. Présente au stand de l’académie aux arts et à la culture, Audrey vient présenter son dernier ouvrage « Le grand voyage de Martin . L’histoire d’amitié entre un oiseau et un pêcheur qui saura vous intéresser à la richesse de l’eau et à sa préservation. Un thème de l’environnement, richesse de la personnalité de l’illustratrice.

« Je fabrique mes peintures »

Bien qu’ayant fait des études d’arts graphiques, c’est avant tout la passion guide les doigts de la jeune femme. « Je suis à fond dans mes projets, je colore les papiers d’un bout à l’autre, je découpe, j’assemble, j’illustre et parfois j’écris également les textes » nous dépeint Audrey.« Je fabrique moi-même ma colle avec de la farine et de l’eau, je fabrique mes peintures avec du chou, rouge par exemple ». Résultat, des œuvres inspirées de Chagal et de Bruegel qui sentent la nature. L’illustratrice s’investit entièrement dans la réalisation de ses ouvrages. « Pendant quatre mois je m’imprègne de l’histoire, elle me réveille le matin, me nourrit à midi. Puis vient la phase de réalisation d’une durée d’une semaine ». C’est toute une réflexion qui enveloppe les projets d’Audrey Garnier. « Je ne numérise pas, je prends en photo pour donner plus de profondeur, plus de reliefs aux images ».

« Les enfants sont très réceptifs »

Toute la semaine, l’illustratrice s’est rendue dans les établissements scolaires de Mouans-Sartoux pour partager ses astuces avec les élèves. « Les enfants sont très réceptifs et se sentent bien avec cet univers végétal ». Comme Audrey le dit elle-même, elle est « une femme qui transmet ». Au travers de personnages fleurs et des collages, c’est une philosophie de travail que l’artiste partage. « Je sème une graine et elle continuera à pousser avec l’âge ». D’ailleurs les enfants sont également artisans de la passion de la jeune femme. « Quand je dessinais, ce sont eux qui m’ont ramené au collage. Les petits sont une inépuisable source d’inspiration. »

Portfolio